Vous venez d’acquérir votre balise de détresse et vous pensez que votre sécurité en mer est acquise… Il reste cependant une dernière étape à accomplir, et celle-ci est primordiale :

Enregistrer votre balise sur le registre français des balises de détresse en cliquant ici

 

Le déclenchement d’une balise de détresse, même non enregistrée, sera bien détecté, mais le JRCC Tahiti ne disposera que de la position du sinistre, sans aucune autre information relative au navire ou à son propriétaire.

En revanche, une détection d’une balise de détresse dûment enregistrée, en plus de la position du sinistre, permettra au JRCC de connaitre :

  • Le nom du navire
  • Le type du navire
  • Le nom du propriétaire, ainsi que ses coordonnées ou celles de ses proches

Grâce à l’enregistrement préalable de toutes ces données, le JRCC Tahiti pourra immédiatement contacter le propriétaire pour s’assurer de la véracité de la détresse.

En effet, des déclenchements intempestifs ou de mauvaises manipulations de la balise génèrent régulièrement des fausses alertes. Or, celles-ci ne peuvent être levées que si le JRCC Tahiti dispose d’informations suffisantes dans le registre français des balises de détresse 406 MHz. A défaut, ces fausses alertes mobiliseront inutilement des moyens de sauvetage, au détriment des urgences réelles.

Si le propriétaire ne peut être joint, les proches dont les coordonnées figureront également dans le registre pourront renseigner le JRCC Tahiti et ainsi l’aider dans sa mission de sauvetage.

Pour plus d’information sur le fonctionnement des RLS et PLB, consultez cet article